we sign it - Pour des Menus Bio en « RESTAURATION COLLECTIVE » dans l'Hérault

Pour des Menus Bio en « RESTAURATION COLLECTIVE » dans l'Hérault

En application de la charte des chefs de collectivités et l’article 53, nous demandons à ce que les marchés publics de la restauration des collectivités (dont les écoles) soient ouverts aux agriculteurs bio et locaux.

Dans le respect de la liberté individuelle de chacun, nous appuyons également la demande que soient proposés dans les cantines scolaires des menus végétariens et végétaliens. De nombreuses municipalités et non des moindres ont déjà franchit la pas : Paris 2e, Lyon, Marseille, Strasbourg ou encore Saint-Étienne.

Notre mouvement a pour but de faire vous faire réagir en tant élus en vous faisant prendre conscience des problèmes de santé grandissants liés à l’alimentation. Il s'agit aussi de respecter la volonté d'une très large majorité de nos concitoyens.

A l’attention de :

Président du Conseil Général

Mr Henri Cabanel Sénateur

Mr Philippe Papa Responsable des achats

En application de la charte des chefs de collectivités et l’article 53, nous demandons à ce que les marchés publics de la restauration des collectivités (dont les écoles) soient ouverts aux agriculteurs bio et locaux.

Dans le respect de la liberté individuelle de chacun, nous appuyons également la demande que soient proposés dans les cantines scolaires des menus végétariens et végétaliens. De nombreuses municipalités et non des moindres ont déjà franchit la pas : Paris 2e, Lyon, Marseille, Strasbourg ou encore Saint-Étienne.

Notre mouvement a pour but de faire vous faire réagir en tant élus en vous faisant prendre conscience des problèmes de santé grandissants liés à l’alimentation. Il s'agit aussi de respecter la volonté d'une très large majorité de nos concitoyens.

La consommation de produits bio et locaux dans les cantines présente de très nombreux avantages :

Elle développe un modèle agricole respectueux de l'environnement permettant un air ambiant plus sain et donc une réduction des problèmes de santé nombreux et croissant dans la population générale (voir étude du Professeur Sultan au CHU de Montpellier).

Son coût est égal ou inférieur si l’approvisionnement est à proximité (récupération des caisses, économie de carburant, etc…).

Elle stimule l'activité régionale puisque les deux tiers de la valeur des produits bénéficient à l'économie locale.

Elle contribue au processus de réhabilitation des sols dont une grande partie est appauvrie voire inerte, conséquence de l'usage de produits chimiques pour la viticulture ou bien du tassement de ces sols par des outils inappropriés. 80% de la vie de notre planète se trouve dans la terre, les plantes sont cultivées dans notre région sur une surface n’absorbant plus d’eau et favorisant les inondations dans les zones urbaines.

D'un point de vue économique et social, elle généré de nombreux emplois puisque chaque jour de 20 000 élèves mangent dans les cantines de l’Hérault.

Enfin, elle permet de faire vivre et de soutenir la création d'exploitations agricoles bio.

Pour l'intérêt général, ce changement de cap est vivement souhaitable car il apportera des réponses concrètes à des problèmes particulièrement graves :

C'est un choix qui intéresse la santé publique : en France mais aussi dans notre département, de nombreuses statistiques officielles révèlent une augmentation préoccupantes des problèmes de comportement et de santé de toute nature à tous les âges. La responsabilité majeure de l'alimentation souvent appauvrie et dénaturée est une évidence alors que des produits frais et biologiques conviennent le mieux aux besoins physiques et intellectuels de chacun.

Par ailleurs, un tel virage viendrait au secours d'une agriculture locale profondément en crise.

Dans l'attente de votre réponse, nous sommes à votre disposition pour venir en discuter avec vous et vous remercions de l’attention que vous pourrez porter à notre courrier.

Nous vous prions d’agréer nos meilleures salutations,

VEG NATURE

 

Signer

Diffusez auprès de votre entourage